Gerald foltete.

Paris, le 02/19

@crazyhead.experience

https://www.geraldfoltete.com

La nature humaine, le libre arbitre, la notion de justice – d’injustice constituent mon vortex cérébral. Quelque soit le support et l’environnement, ici,  « la Polis » (dans le sens antique, c.à.d., une cité, communauté de citoyens libres et autonomes), je m’applique à réfléchir et diffuser sur ces thèmes et notions. J’avais envie de mettre en parallèle deux images à messages radicalement opposés, dans un lieu public fréquenté étayant mon discours : la Place Vendôme. D’un côté, l’image 1, officielle, autorisée, payée, de quelques centaines de mètres carrés d’une publicité pour la marque Piaget, qui oblige le regardeur à ne pas réfléchir mais plutôt à le faire rêver avec l’espoir qu’il se transforme en acheteur docile. De l’autre, l’image 2, non officielle, non autorisée, non payée de quelques mètres carrés, qui oblige le regardeur à la réflexion, avec l’espoir qu’il se transforme en révolutionnaire non docile. L’image 1 jouit d’une inviolabilité et reste en place aussi longtemps que Mr et Mme Piaget aient envie de payer. L’image 2 est détectée par les caméras municipales et enlevée après une heure… La mise à mort de la 2ème image par la Police nous démontre que la Polis est morte : consommez mais ne réfléchissez pas, vous n’êtes pas libres. 

Crédit photos : Olivier Montay ©

Human nature, free will, the notion of justice - of injustice - constitute my cerebral vortex. Whatever the medium and the environment, here, "Polis", (in the ancient sense, i.e., a city, a community of free and autonomous citizens), I apply myself to reflect and disseminate on these themes and notions. I wanted to parallel two images with radically opposed messages, in a crowded public place supporting my speech: Place Vendôme. On the one hand, image 1, official, authorized, paid for, of a few hundred square meters of an advertisement for the Piaget brand, which forces the viewer not to think but rather to dream with the hope that it will turn him into a docile buyer. On the other hand, the unofficial, unauthorized, unpaid image 2 of a few square meters of an advertisement for the Piaget brand, which obliges the viewer not to think, but rather to make him dream with the hope that he will transform himself into an un-docile revolutionary. Image 1 enjoys inviolability and remains in place as long as Mr and Mrs Piaget want to pay. Image 2 is detected by the municipal cameras and removed after one hour... The killing of the 2nd image by the Police shows us that the Polis is dead: consume but do not think, you are not free. For the rest, the message is explicit: How will you fight injustice today ? Clients and brands practice tax evasion under the caring eye of the Ministry of Justice.

Crédit photos : Olivier Montay  ©

Photographer review:

Quoi qu'il arrive, la somme de vos expériences passées influence directement votre présent, et particulièrement sur les plans professionnels ou artistiques. Cela s'applique à mon travail de photographe, et je suis certain que cela s'applique également à Gérald Foltete. C'est pour cela que la découverte de très nombreuses similarités entre son passé professionnel et ma carrière personnelle avant la photographie a immédiatement établi des liens et m'a donné envie de me plonger plus profondément dans les œuvres de Gérald. Ce ne fût dès lors pas vraiment une surprise de découvrir que son travail, pour une large part, est fait de rigueur et de patience, centré autour de l'écrit, et contient une bonne dose d'humour décalé. Autant de composants que je tends à inclure dans mon approche de la photographie. Des conditions idéales pour accompagner la performance de Gérald, Place Vendôme, dans le cadre du mouvement Pariétisme. Grâce à Gérald, j'ai eu l'opportunité de planifier soigneusement l'aspect photographique de l'intervention. C'est ainsi que je préfère travailler : en acceptant que le déroulé des évènements ne soit jamais tel que prévu, mais en planifiant cependant autant que possible afin d'être à même de réagir rapidement et précisément lorsque cela sortira des rails.

Crédit photos : Olivier Montay  ©

J'ai également apprécié le projet de Gérald, autorisant plusieurs niveaux de compréhension. Au niveau le plus simple, une immense pancarte porteuse d'un message facile à comprendre que le public peut recevoir et utiliser comme il l'entend (et le public l'a effectivement utilisé, notamment en prenant des selfies devant le message et en venant échanger avec l'artiste). A un niveau plus symbolique, le choix de la colonne Vendôme, qui valut de nombreux ennuis à un célèbre artiste du XIXème siècle, le peintre Gustave Courbet. Comme prévu, les événements ne se sont pas déroulés comme prévu… En premier lieu du fait de l'une des places parisiennes les plus emblématiques, servant de vitrine aux voitures de luxe d'un club de conducteurs fortunés tandis que des jeunes mariés asiatiques prenaient des photos, totalement déconnectés de ce qui se passait autour d'eux, en second lieu lorsque la Police Française est intervenue, ignorant clairement si elle avait été appelée afin de sermonner des types ayant décidé de garer leurs moteurs de 800 chevaux au beau milieu de la route, ou afin de questionner ceux affichant un vague sourire d'amusement à côté d'une énorme pancarte. En bref, une après-midi très intéressante aux côtés d'un artiste très intéressant.

Crédit photos : Olivier Montay  ©

Whatever you do, the sum of your past experiences directly influence your present, especially on a professional or artistic level. It applies to me as a photographer, and I'm sure it applies to Gérald Foltete. For this reason, discovering many similarities between his professional background and my personal career before photography immediately established some links and gave me a strong desire to dive deeper into Gérald's works. It was then no real surprise to discover that his works, for a large part, are rigorous, works of patience, writing centered and contain a significant dose of offbeat humor. Exactly the components I seek to include in my approach of photography. Ideal conditions to follow Gerald's parietism demonstration on Place Vendôme. Thanks to Gérald, I had the opportunity to carefully plan the photographic side of the intervention in advance. This is how I like to work: accepting that things never go as planned, but however planning as much as possible to be able to react quickly and accurately when it goes right off the rails. 

Crédit photos : Olivier Montay  ©

I also like a lot Gerald's project, allowing different levels of understanding. At the simplest level, a huge sign and an easy to comprehend message the public can receive or use like he wants (and the public did, taking selfies in front of the sign, approaching to talk with the artist). At a more symbolic level, the choice of the Vendôme Column, which has earned a famous 19th century artist, the painter Gustave Courbet, a lot of troubles.

As planned, events didn't go as planned… First with one of Paris' iconic places, serving as a luxury car showcase for some wealthy drivers club while newly wedded Asian tourists took pictures, oblivious of what went around, and second when the French Police appears, obviously not knowing if they had been called to lecture guys having their eight-hundred-horsepower engines parked in the middle of the road, or to question the ones mildly smiling and standing beside a large sign. In short, a very interesting afternoon with a very interesting artist.

Crédit photos : Olivier Montay  ©

Crédit photos : Olivier Montay  ©

Crédit photos : Olivier Montay  ©

  • Facebook Clean
  • Instagram Clean